224.7
millions (CHF)
pour soutenir la communauté
Télécharger le document complet :

Covid-19 : des mesures exceptionnelles pour un defi inédit

En 2020, la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de coronavirus a bouleversé de façon aussi soudaine qu’inattendue le fonctionnement de notre société, en Suisse romande, comme dans le monde entier. De nombreux domaines sont durement affectés par les conséquences de cette crise d’ampleur inédite : la vie associative notamment, qui fait la force et la richesse de la Suisse romande, se retrouve particulièrement fragilisée.

Dans ce contexte, la Loterie Romande, tout en gardant comme priorité la santé de ses collaborateurs, de ses joueurs et de ses partenaires du réseau de vente, a adapté ses activités selon les directives des autorités. Elle a maintenu sa présence dans les points de vente restés ouverts avec un seul objectif : poursuivre la distribution de ses bénéfices à l’utilité publique et assumer son rôle de soutien indispensable à la communauté. Au fil des mois, la Loterie Romande a renforcé son engagement pour continuer à remplir cette mission malgré les impacts de la crise sanitaire sur les résultats de l’entreprise.

Pour soutenir la culture, l’action sociale et le sport

Dans ces circonstances exceptionnelles, le Conseil d’administration de la Loterie Romande a décidé de dissoudre une partie des réserves constituées pour faire face aux effets de la crise sur le long terme, ceci à hauteur de CHF 8,3 millions. Approuvé par l’Assemblée générale, ce montant vient s’ajouter au bénéfice d’exploitation de l’année 2020 et permet de maintenir le niveau élevé des contributions aux projets d’utilité publique. L’action sociale, la recherche, l’éducation, la culture et le sport représentent autant de piliers de notre société qui doivent, plus que jamais, pouvoir bénéficier d’un soutien important à long terme.

224.7
millions (CHF) pour soutenir la communauté

Une action solidaire pour aider les cafés et restaurants qui proposent les jeux

La Loterie Romande n’oublie pas ses partenaires de vente qui souffrent particulièrement des conséquences économiques de la crise sanitaire. En 2020, les cafés et les restaurants sont restés fermés durant 14 semaines et ont subi une baisse de 35% de leurs revenus liés à la distribution des jeux. Ainsi, pour soutenir ces points de vente du secteur de la restauration lors de la réouverture au printemps 2021, la Loterie Romande a versé un montant de CHF 3,5 millions à tous les cafés et restaurants qui proposent ses jeux, soit à plus de 800 établissements en Suisse romande. Avec cette action solidaire, la Loterie Romande exprime tout son soutien au secteur de la restauration pendant la période cruciale de reprise des activités.

3.5
millions (CHF) d’aide à plus de 800 cafés et restaurants

Mission et valeurs

La mission d’utilité publique et les valeurs fondamentales de la Loterie Romande sont formalisées dans une charte d’entreprise. Tous les collaborateurs participent activement à la mise en œuvre de cette charte, déclinée sur différents supports et accessible sur www.loro.ch

Chiffres-clés

Résultats

Produit brut des jeux (PBJ)
374
millions (CHF)

Objectif : développer le PBJ dans le cadre de la politique de protection de la population.

2018
388
2019
408
2020
374
Bénéfice net versé à l'utilité publique
224.7
millions (CHF)

Objectif : poursuivre la mission de la Loterie Romande au service de la communauté.

En 2020, le bénéfice net distribué à l’utilité publique reste stable grâce à la dissolution de réserves (CHF 8,3 millions).

2018
216.4
2019
224.3
2020
224.7

Réseau de vente et partenaires

Nombre de points de vente
2400
points de vente

Objectif : adapter les canaux de distribution aux habitudes des consommateurs.

2018
2500
2019
2450
2020
2400
Commissions sur les ventes versées aux dépositaires
70.1
millions (CHF)

Objectif : contribuer de façon déterminante aux revenus des commerces de proximité.

En 2021 s’ajoute une aide exceptionnelle de CHF 3,5 millions aux cafés et restaurants qui proposent les jeux.

2018
71.9
2019
75.9
2020
70.1

Jeu Responsable

Contribution pour la recherche et la prévention (0,5% du PBJ)
1.87
million (CHF)

Objectif : poursuivre le rôle moteur de l’entreprise dans le domaine de la recherche et de la prévention contre le jeu excessif.

2018
1.94
2019
2.04
2020
1.87
Dépositaires/employés ayant suivi la formation obligatoire en matière de prévention contre le jeu excessif (uniquement interactive en 2020)
388
dépositaires / employés

Objectif : protéger les mineurs et les populations vulnérables.

Depuis le 1er janvier 2021, tous les jeux de la Loterie Romande sont interdits aux moins de 18 ans.

2018
356
2019
355
2020
388

Ressources humaines

COLLABORATRICES / COLLABORATEURS
254
collaboratrices / collaborateurs

Objectif : être un employeur exemplaire, fiable, promoteur de la diversité, motivant et formateur.

Femmes
51%
Hommes
49%
Différence salariale*
0.22%

*selon analyse Equal Salary

En Formation et en intégration professionnelle
21
collaboratrices / collaborateurs

Objectif : agir pour la relève et favoriser une culture sociale et participative.

Apprentis
10
Collaborateurs juniors
8
Intégration professionnelle
3

Jean-René Fournier

Président de la Loterie Romande

« Pour soutenir les cafetiers et les restaurateurs, qui ont subi une baisse de revenus significative liée à la distribution des jeux, la Loterie Romande a versé un montant total de 3,5 millions de francs à plus de 800 points de vente. »

L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire. Celle-ci a-t-elle des effets sur les montants distribués aux associations bénéficiaires du soutien de la Loterie Romande ?

Tout au long de l’année 2020, les impacts sur les activités de la Loterie Romande ont été importants, avec notamment la fermeture des cafés et des restaurants, qui représentent un pilier essentiel du réseau de distribution de nos jeux. Dans ce contexte, la Loterie Romande a maintenu ses activités dans les points de vente qui sont restés ouverts tels que les kiosques et les stations-service, avec un seul objectif : poursuivre la distribution de ses bénéfices à l’utilité publique et assumer son rôle de soutien indispensable à des milliers d’associations. En effet, l’action sociale, la recherche, l’éducation, la culture et le sport représentent autant de piliers de notre société qui doivent pouvoir bénéficier d’un soutien important à long terme. Grâce à la dissolution d’une partie des réserves qui ont été constituées au fil du temps, et renforcées l’an dernier pour faire face aux conséquences économiques de la crise, la Loterie Romande peut maintenir le niveau des contributions aux projets d’utilité publique à hauteur des montants distribués les années précédentes. Pendant cette période difficile, la Loterie Romande affirme plus que jamais ses valeurs de solidarité et sa responsabilité envers la communauté.

Les cafés et les restaurants ont particulièrement souffert. Qu’avez-vous entrepris pour aider ces partenaires de vente essentiels à la distribution des jeux ?

En effet, depuis plusieurs mois, les cafés et les restaurants sont particulièrement exposés aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Face à cette situation inédite et critique pour de nombreux établissements, le Conseil d’administration de la Loterie Romande a décidé d’agir en accordant une aide exceptionnelle à tous ses partenaires de vente en activité dans le secteur de la restauration. Pour soutenir les cafetiers et les restaurateurs, qui ont subi une baisse de revenus significative liée à la distribution des jeux, la Loterie Romande a versé un montant total de 3,5 millions de francs à plus de 800 points de vente. Avec cette action solidaire, la Loterie Romande exprime tout son soutien au secteur de la restauration, en particulier dans le cadre de la reprise des activités. Depuis près de 30 ans, les cafés et les restaurants sont des acteurs essentiels du réseau de vente de la Loterie Romande, composé de 2400 points de vente répartis dans les six cantons romands. Tous ces points de vente bénéficient d’une rémunération sous forme de commissions pour la distribution des jeux. Cet apport contribue à dynamiser la vie économique et sociale dans les villages et les régions urbaines.

Depuis le 1er janvier 2021, l’ensemble du nouveau cadre législatif des jeux d’argent est en vigueur. Êtes-vous satisfait ?

Oui, c’est la fin d’un long processus qui permet de pérenniser le modèle altruiste et solidaire de la Loterie Romande. Suite à l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur les jeux d’argent (LJAr) le 1er janvier 2019, les cantons avaient un délai de deux ans pour ratifier les nouvelles conventions intercantonales sur les jeux d’argent et adopter leurs lois cantonales d’application, qui règlementent le domaine des petites loteries et des tournois de poker hors casinos. Pour sa part, la nouvelle Convention romande sur les jeux d’argent confirme le statut de la Loterie Romande en tant qu’exploitante exclusive des jeux de loterie et des paris sportifs sur le territoire des six cantons romands. Malgré les complications liées à la crise sanitaire, les Parlements cantonaux ont pu adopter ces nouveaux textes dans les délais, grâce notamment au large travail de consultation réalisé en amont. Je me réjouis que ce long processus soit achevé et que le nouveau cadre législatif puisse entrer en vigueur et pérenniser ainsi le modèle qui a fait ses preuves pour l’utilité publique depuis plus de 80 ans.

Quels sont les principaux changements apportés par ce nouveau cadre législatif ?

La Loterie Romande dispose désormais de nouvelles bases légales qui lui permettent de développer ses jeux de loterie et paris sportifs pour répondre aux attentes des joueurs. Mais l’impact principal du nouveau cadre législatif concerne les mesures sociales contre les risques de dépendance au jeu, qui ont été considérablement renforcées pour protéger au mieux les populations vulnérables, en particulier sur le canal digital. Par exemple, grâce à un registre commun, un joueur frappé d’une mesure d’exclusion prononcée par un casino suisse est également interdit des jeux en ligne de la Loterie Romande et inversement. Ce nouveau cadre législatif permet désormais aux exploitants de jeux de mieux repérer les joueurs au comportement de jeu potentiellement problématique pour les orienter vers des centres de soins spécialisés si nécessaire. Sur sa plateforme de jeux en ligne, la Loterie Romande a également fixé des critères de repérage précoce basés sur des seuils de perte. Le nouveau cadre législatif accorde aussi une importance accrue à la protection des mineurs. Dans ce contexte, la Loterie Romande a volontairement relevé la limite d’âge de tous ses jeux sans exception à 18 ans révolus le 1er janvier 2021.

Comment voyez-vous l’avenir de la Loterie Romande ?

Comme la situation actuelle liée à la crise sanitaire nous le rappelle, la Loterie Romande se doit de continuer à assurer une gouvernance efficiente qui soit propice au développement innovant et harmonieux de l’institution afin de pouvoir apporter les contributions indispensables aux milieux culturels, sociaux et sportifs de Suisse romande. Rappelons que la Loterie Romande n’a qu’une seule ambition : poursuivre la distribution de ses bénéfices à l’utilité publique et assumer son rôle de soutien à la communauté. Il s’agit de veiller continuellement à la pérennité de ce modèle solidaire et entièrement voué au bien commun pour le plus grand profit de la culture, de l’action sociale et du sport. Pour relever les défis qui l’attendent, la Loterie Romande peut heureusement compter sur le dynamisme et le professionnalisme de sa direction comme de ses collaboratrices et collaborateurs qui lui donnent cette grande capacité d’adaptation et d’innovation. Tout en veillant activement à la protection des joueurs, la Loterie Romande continuera à proposer une offre attrayante et moderne afin de pouvoir générer des bénéfices pour l’utilité publique.

Conseil d’administration

au 1er janvier 2021
Jean-René Fournier
Président
Christine Bulliard-Marbach
Yann Barth
Anne-Catherine Lyon
Jean-Maurice Favre
André Simon-Vermot
François Longchamp

Organisation institutionnelle

au 1er janvier 2021

Conférence romande des membres de gouvernement concernés par les jeux d’argent (CRJA)
Cette Conférence est l’organe institutionnel de la Convention romande sur les jeux d’argent (CORJA), entrée en vigueur le 1er janvier 2021. Elle est formée des magistrats des six cantons qui autorisent et surveillent la Loterie Romande. 

Godel Georges

Conseiller d’État
Direction des finances, Fribourg
Président de la CRLJ

Darbellay Christophe

Conseiller d’État
Département de l’économie et de la formation, Valais

Apotheloz Thierry

Conseiller d’État
Département de la cohésion sociale, Genève

Leuba Philippe

Conseiller d’État
Département de l’économie, de l'innovation et du sport, Vaud

Karakash Jean-Nathanael

Conseiller d’État
Département de l’économie
et de l’action sociale, Neuchâtel

Gerber Jacques

Ministre
Département de l’économie et de la santé, Jura

Assemblée générale de la Loterie Romande
L’Assemblée générale est l’organe suprême de l’association.

Président
CA
Membre du conseil d'administration
Fournier Jean-René, Sion
Sociétaires
Vaud
Astolfi Marco, Puidoux
Equey Christophe, Peney-le-Jorat
Fischer Pascale, Yverdon-les-Bains
Jaquier Rémy, Yverdon-les-Bains
Kempf Aglaja, Lausanne
Membre du conseil d'administration
CA
Lyon Anne-Catherine, Belmont-sur-Lausanne
Sprunger Ellen, Denens
Starobinski Pierre, Pully
Vachnadze Marina, Pully
Fribourg
Bäriswyl Henri, Cormagens
CA
Membre du conseil d'administration
Bulliard-Marbach Christine, Ueberstorf
Monney Jean-Paul, Dompierre
Thomet René, Villars-sur-Glâne
Valais
Evéquoz Jacques, Conthey
CA
Membre du conseil d'administration
Favre Jean-Maurice, Vétroz
Jirillo Gregoire, Sion
Roserens Léonard, Evionnaz
Tornay Jean-Maurice, Orsières
Neuchâtel
Jacot-Oesch Anne-Marie, Le Locle
CA
Membre du conseil d'administration
Simon-Vermot André, La Chaux-de-Fonds
Rufenacht Steve, Cortaillod
Genève
Babel Bernard, Meyrin
Buhler-Goodship Elisabeth, Grand-Saconnex
CA
Membre du conseil d'administration
Longchamp Francois, Genève
Schneider Annelise,Chêne-Bougeries
Stettler Virginie, Genève
Tissot Karine, Genève
Jura
CA
Membre du conseil d'administration
Barth Yann, Courroux
Lachat Jean-Claude, Bassecourt

Nouveau cadre législatif et autorisation d’exploitant

Le Concordat sur les jeux d’argent au niveau suisse (CJA) et la Convention romande sur les jeux d’argent (CORJA) sont entrés en vigueur le 1er janvier 2021. Ce nouveau cadre législatif désigne la Loterie Romande comme exploitante exclusive des jeux de loterie et des paris sportifs dans les six cantons romands. Le 12 juin 2020, la Loterie Romande a obtenu l’autorisation d’exploitant délivrée par l’Autorité intercantonale de surveillance des jeux d’argent (GESPA) pour une période de 20 ans. La Loterie Romande démontre ainsi qu’elle remplit entièrement les exigences de la Loi fédérale sur les jeux d’argent (LJAr), notamment en matière de sécurité, de protection de la population et de gestion irréprochable.

Cadre institutionnel

Autorité intercantonale de surveillance des jeux d’argent

La Gespa (anciennement Comlot) a été instituée comme autorité intercantonale par les 26 cantons suisses, sur la base du Concordat sur les jeux d’argent au niveau suisse (CJA) entré en vigueur le 1er janvier 2021. Elle a pour mission de veiller à ce que la population suisse puisse jouer à des jeux de loterie, des paris sportifs et des jeux d’adresse de manière sûre et socialement responsable. Elle est également l’autorité d’autorisation des nouveaux jeux de loterie et paris sportifs.

Direction

Jean-Luc Moner-Banet
Directeur général
Catherine Benani-Roch
Département des affaires juridiques
Francisco Gomes
Département des opérations et systèmes d’information
Anne Michellod
Département des ressources humaines
Philippe Sallin
Département du contrôle de gestion
Danielle Perrette
Département de la communication et du développement durable
Peter Voets
Département du marketing, de la création et du eCommerce
Gaétan Gumy
Département de la vente et des réseaux
Bernard Lonchampt
Département des finances
Lea Meyer
Conformité et réglementation

Jean-Luc Moner-Banet

Directeur général

« La seule raison d'être de la Loterie Romande est de proposer une offre de jeux attractive et de consacrer l'intégralité de ses bénéfices à l'utilité publique. »

L’exercice écoulé a été marqué par les nombreux imprévus liés à la crise sanitaire. Comment analysez-vous les résultats 2020 ?

Compte tenu des circonstances particulières que nous vivons, les résultats 2020 sont bons, d’autant plus si l’on se place dans la perspective des dix dernières années. Le produit brut des jeux enregistre certes une baisse de 8% par rapport à 2019, qui était une année record. Mais cette baisse s’avère finalement très limitée, étant donné la fermeture des cafés et des restaurants, qui représentent des partenaires de vente essentiels, durant une période de 14 semaines en 2020, et l’indisponibilité des paris sportifs et hippiques pendant une grande partie de l’année. A cet égard, il faut souligner la grande capacité de résilience de la Loterie Romande et de tous ses collaboratrices et collaborateurs qui se sont rapidement adaptés à de nouvelles situations. Parmi les aspects positifs, on peut souligner les bonnes performances des points de vente qui ont pu rester ouverts et surtout le développement important du canal digital.

Avec un bénéfice stable, la Loterie Romande reste le premier soutien de la culture, du sport et de l’action sociale en Suisse romande. Les associations bénéficiaires peuvent-elles se réjouir ?

Tous les bénéficiaires de la Loterie Romande peuvent se réjouir en effet, car la Loterie Romande a été prévoyante. Pendant les bonnes années, l’entreprise a su constituer des réserves afin de pouvoir compenser des bénéfices moins importants lors d’exercices plus difficiles, comme celui de l’année 2020. Grâce à la dissolution d’une partie de ces réserves, un montant de CHF 8,3 millions vient s’ajouter au bénéfice naturel de l’exploitation. Le bénéfice total qui sera distribué à l’utilité publique s’élève ainsi à CHF 224,7 millions, ce qui constitue – on peut le souligner - un montant record. La Loterie Romande est très heureuse d’avoir atteint cet objectif au service de la communauté. La seule raison d'être de la Loterie Romande est de proposer une offre de jeux attractive et de consacrer l'intégralité de ses bénéfices à l'utilité publique. Cette mission au service du bien commun est inscrite dans la Constitution même, laquelle autorise les jeux d’argent à la condition expresse que leurs bénéfices soient dédiés à des buts d’utilité publique.

Dans le contexte particulier que nous traversons, la Loterie Romande est très heureuse de pouvoir maintenir à hauteur des années précédentes le niveau des contributions aux milieux bénéficiaires de la culture, de l’action sociale et du sport, qui souffrent particulièrement des conséquences de la crise sanitaire.

En juin 2020, la Loterie Romande a obtenu l’autorisation d’exploiter ses jeux pour une durée de 20 ans. Que signifie cette étape pour l’entreprise ?

Après une période transitoire de deux ans pour la mise en œuvre de la Loi fédérale sur les jeux d’argent, l’entier du nouveau cadre législatif, comprenant les nouvelles conventions intercantonales et les différentes lois cantonales d’application, est entré en vigueur le 1er janvier 2021. Selon ce nouveau cadre législatif, la Loterie Romande devait obtenir une autorisation pour pouvoir poursuivre l’exploitation de ses jeux. Un travail considérable a été mené pour préparer et déposer la demande d’autorisation auprès de la nouvelle Autorité intercantonale de surveillance, la GESPA. Le 12 juin 2020, celle-ci nous a officiellement délivrés l’autorisation d’exploitant pour une période de 20 ans. La Loterie Romande est très heureuse de disposer de cette autorisation que les cantons romands ont décidé, par voie concordataire, d’accorder de façon exclusive à notre entreprise pour exploiter les jeux de loterie et de paris sportifs. Cette autorisation démontre ainsi que la Loterie Romande remplit entièrement les nombreuses exigences de la LJAr, notamment en matière de sécurité, de protection de la population et de gestion irréprochable.

La crise sanitaire a-t-elle modifié les habitudes des joueurs ? Avec quelles conséquences ?

Je pense que la crise a modifié les habitudes des joueurs à court terme pour une partie d’entre eux, mais de façon durable pour d’autres. En effet, il faut signaler à nouveau le développement important du canal digital, qui affiche une hausse de 40% par rapport à 2019. Cette réalité correspond à une adhésion des joueurs à ce canal qui offre un environnement de jeu à la fois moderne et plus interactif mais aussi plus protecteur contre les risques de dépendance. Pour de nombreux joueurs toutefois, le jeu en ligne ne représente qu’une alternative aux points de vente physiques, en particulier les cafés et les restaurants, dans lesquels ils aiment jouer de façon plus sociale. On peut donc supposer qu’une grande partie des joueurs reviendront à leurs anciennes habitudes lorsqu’elles seront à nouveau possibles.

Les points de vente physiques restent très importants. Que faites-vous pour les soutenir ?

Il y a deux situations distinctes parmi nos points de vente au regard du contexte actuel. D’une part, les points de vente qui ont pu rester ouverts, à savoir les kiosques, les stations-service et les commerces de proximité, ont maintenu, voire augmenté, leurs revenus liés à la vente des jeux de la Loterie Romande, du fait du changement des habitudes de consommation. Ces points de vente, par conséquent, ne nécessitent pas de soutien particulier de la part de la Loterie Romande autrement que par la rémunération ordinaire qu’ils perçoivent pour la distribution des jeux. Par contre, à titre extraordinaire, le Conseil d’administration de la Loterie Romande a décidé, d’entente avec les cantons romands, de mobiliser CHF 3,5 millions pour venir en aide aux cafés et restaurants qui proposent nos jeux. Ceux-ci, en effet, ont particulièrement souffert des conséquences de la crise sanitaire ; ils ont perdu 35% de leurs revenus liés à la vente des jeux en 2020.

Avec cette aide exceptionnelle, la Loterie Romande concrétise sa volonté de soutenir ses points de vente actifs dans le secteur de la restauration qui sont particulièrement importants pour l’économie locale et la vie sociale. La Loterie Romande espère ainsi contribuer à la reprise des activités de ces points de vente qui représentent un tiers de notre réseau de distribution.

La Loterie Romande a-t-elle mis en place de nouvelles mesures sociales pour protéger les joueurs ?

La Loterie Romande applique toutes les mesures sociales exigées par la LJAr, notamment dans le domaine de l’information aux joueurs, des limitations de jeu et du repérage précoce des comportements de jeu à risque. Après la mise en place de plusieurs outils innovants, la Loterie Romande s’applique désormais à mettre en œuvre ces mesures avec la plus grande rigueur et à les améliorer partout où elles peuvent l’être. La formation du personnel et des points de vente reste notamment un pilier essentiel de notre programme de mesures sociales. Ce programme destiné à protéger les joueurs et les populations vulnérables a été approuvé par l’Autorité intercantonale de surveillance des jeux d’argent dans le cadre de l’autorisation d’exploitant délivrée en juin 2020. Cette décision démontre la pertinence et la cohérence des mesures mises en place par la Loterie Romande qui accorde une importance primordiale à la protection des joueurs.

Produit brut des jeux et bénéfice net

En raison des impacts liés à l’épidémie de la Covid-19, 2020 est une année particulière pour la Loterie Romande, qui s’est adaptée pour poursuivre sa mission dans le plus strict respect des mesures sanitaires. Dans cette situation inédite, la Loterie Romande est très fière de pouvoir distribuer à l’utilité publique un bénéfice net comparable aux années précédentes, soit à hauteur de CHF 224,7 millions, grâce à la dissolution de réserves.

PBJ

En 2020, le produit brut des jeux (PBJ), soit les montants misés moins les gains payés aux joueurs, a atteint CHF 374 millions, ce qui représente une baisse de -8,3% par rapport à 2019 (CHF 408 millions). Cette baisse est due en grande partie aux mesures de fermeture des cafés et des restaurants, soit des établissements qui proposent le Loto Express, la Loterie électronique et les paris hippiques du PMU. En 2020, ces points de vente du secteur de la restauration sont restés fermés durant 14 semaines et ont perdu 37% de leur produit brut des jeux. L’accroissement des ventes de 40% sur le canal digital a toutefois permis d’atténuer la baisse des activités dans le réseau physique.

Dans ce contexte, de nombreuses innovations et activités promotionnelles, déployées aussi bien dans les points de vente que sur le canal digital, ont permis de soutenir toute la gamme des jeux.

  • 32 nouveaux billets à gratter ont été lancés en 2020, dont beaucoup d’inédits, mais également des séries spéciales de jeux existants.
  • Les paris sportifs JOUEZSPORT connaissent une croissance très réjouissante, ce d’autant plus que de nombreuses compétitions sportives ont été annulées en raison de la pandémie.
  • Les jeux de tirage Swiss Loto et EuroMillions ont proposé d’importants jackpots qui ont permis de stimuler les ventes.

Évolution du produit brut des jeux (en millions de CHF)

 Bénéfice net

Au terme de l’exercice 2020, le bénéfice d’exploitation s’établit à CHF 216,4 millions. Grâce à la dissolution, à hauteur de CHF 8,3 millions, d’une partie des réserves constituées l’an dernier pour faire face aux effets de la crise sanitaire sur les résultats à long terme, le montant attribué à l’utilité publique reste stable et s’établit à CHF 224,7 millions (CHF 224,3 millions en 2019).

La Loterie Romande est très fière de pouvoir ainsi maintenir le niveau élevé du soutien apporté aux projets sociaux, culturels et sportifs dans les six cantons romands, lesquels sont particulièrement touchés par la crise sanitaire. Dans ce contexte particulier, la maîtrise des coûts d’exploitation s’est poursuivie, lesquels s’établissent à 26% du PBJ.

224.7
millions pour l’utilité publique (CHF)

Évolution du bénéfice net (en millions de CHF)

« Grâce à son modèle altruiste et solidaire, la Loterie Romande est plus que jamais un pilier indispensable de notre vie associative, culturelle et sportive. »

Georges Godel
Conseiller d’État du canton de Fribourg, président de la Conférence romande des membres de gouvernement concernés par les jeux d’argent (CRJA).

Une offre diversifiée, innovante et responsable

En 2020, la Loterie Romande a continué à innover avec le lancement de billets à gratter inédits. L’essor des paris sportifs et de nombreuses actions promotionnelles pour la gamme des jeux de tirage ont également contribué à dynamiser l’ensemble des activités de la Loterie Romande.

 Jeux de grattage

En 2020, les billets instantanés ont à nouveau enregistré une progression, avec une hausse de leur PBJ de 5,7%. Le secteur continue ainsi à afficher une belle vitalité, malgré une année marquée par la crise sanitaire qui a freiné la sortie de plusieurs jeux.

Le renouvellement permanent de l’offre, avec le lancement de nombreux billets inédits, suscite toujours l’intérêt d’un public friand de nouveautés. Les séries bonus de billets phares répondent également aux attentes des joueurs en leur offrant plus de divertissement.

Parmi les grands succès de 2020 figurent les nouveaux billets 50 ou 100, Deluxe ou Fusion, ainsi que les traditionnels Rento et Magot, qui ont fait l’objet de relances appréciées du public.

374
millions de produit brut des jeux
en 2020 (CHF)

 Jeux de tirage

Les jeux de tirage, qui représentent le secteur le plus important au niveau du PBJ, enregistrent une baisse de -4,9% par rapport à 2019. Cette baisse est due en grande partie à la situation sanitaire, qui a impliqué la fermeture de cafés et de restaurants au printemps et en hiver.

Le Swiss Loto et l’EuroMillions ont néanmoins proposé d’importants jackpots qui ont soutenu les ventes. A cet égard, la palme revient à l’EuroMillions qui a mis en jeu son jackpot plafond de € 200 millions, soit CHF 217 millions. Ce gain record a été remporté en France le 11 décembre 2020.

L’année 2020 aura été riche en émotions pour les joueurs. Au total, 26 personnes sont devenues millionnaires en Suisse grâce aux jeux de tirage. 

Parmi les autres jeux de tirage, le Loto Express affiche une baisse de son PBJ de -15,3% due au contexte particulier de 2020. Ce jeu est surtout proposé dans les cafés et restaurants, qui ont été fermés pendant 14 semaines au total en 2020. Le succès de la nouvelle formule, lancée fin 2019, et la progression des ventes sur le canal digital pendant les périodes de fermeture des points de vente ont permis de soutenir ce jeu de Kéno, toujours très apprécié.

 Loterie électronique

En 2020, la Loterie électronique a vécu sa première année complète avec le contrôle d’accès basé sur la carte liée à l’empreinte digitale du joueur, qui permet de garantir que tous les joueurs de Loterie électronique ont au moins 18 ans révolus. Elle a en même temps subi de plein fouet les impacts liés à la situation sanitaire. En effet, la Loterie électronique est exclusivement proposée dans les cafés et les restaurants. Durant les périodes de fermeture de ces points de vente, le jeu a été complètement arrêté, ceci pendant plusieurs mois.

Les 700 distributeurs de Loterie électronique – répartis dans 350 points de vente – affichent ainsi une baisse importante par rapport à 2019 (-44,1%).

Paris sportifs

Lancés en janvier 2018, les paris sportifs JOUEZSPORT continuent leur belle croissance grâce à des joueurs de plus en plus fidèles. En 2020, la marque affiche une hausse de son PBJ de 29,8%. Il s’agit d’un grand succès compte tenu du contexte particulier lié à la situation sanitaire, qui a entraîné l’annulation ou le report de nombreux événements sportifs, dont les Jeux olympiques et l’Euro de football.

Le lancement du live betting au mois de juin 2020 a contribué à dynamiser JOUEZSPORT, dont l’offre continue à s’élargir en termes de sports et de paris proposés. Si le canal digital enregistre une progression des ventes, le succès de JOUEZSPORT se reflète également dans le réseau physique. Plus de 50% des ventes sont en effet réalisées via l’application pour téléphones mobiles qui facilite la prise de paris auprès des points de vente.

PMU

Au terme de l’exercice écoulé, les paris hippiques enregistrent une diminution de leur PBJ (-17,8%). Le secteur a été fortement affecté par la situation sanitaire, en particulier avec l’arrêt de toute l’offre des courses aux mois de mars et avril. Durant la fermeture des cafés et des restaurants au printemps 2020, seuls les kiosques et le canal digital sont restés opérationnels avec une offre restreinte. La relance des ventes à partir de l’été a ensuite été freinée par les nouvelles mesures de fermeture dès le mois d’octobre 2020.

Dans ce contexte particulier, la Loterie Romande a poursuivi la modernisation de son offre, avec notamment le lancement d’une nouvelle application mobile qui permet de valider ses paris dans tous les points de vente, sans bulletin papier. Les paris en ligne, avec la possibilité de visionner les courses en direct sur le canal digital, suscitent un intérêt grandissant pour ce jeu très bien implanté en Suisse romande.

Un acteur de proximité majeur contribuant au dynamisme local

Dans le contexte de la crise sanitaire, la priorité de la Loterie Romande a été la santé de ses collaborateurs, de ses joueurs et de ses partenaires du réseau de vente. Parallèlement, l’entreprise a continué à prendre des initiatives concrètes pour être aux côtés de ses parties prenantes et notamment de ses points de vente.

Une offre diversifiée  et responsable

Selon l’enquête effectuée auprès d’un échantillon représentatif de la population, plus de 60% des Romands ont tenté leur chance avec un jeu de la Loterie Romande en 2020. La majorité des joueurs ont entre 35 et 54 ans (38%). La catégorie des 25-34 ans (18%) et celle des 55-64 ans (16%) viennent ensuite. Si la proportion entre hommes et femmes est identique, toutes les catégories socio-professionnelles sont représentées parmi les joueurs. La majorité d’entre eux (42%) disposent d’une formation de base (apprentissage, école professionnelle), 46% d’une formation supérieure de degré tertiaire.

Ces chiffres reflètent les efforts constants de la Loterie Romande pour répondre aux attentes des joueurs avec une offre sans cesse diversifiée et responsable. Le Tribolo et l’EuroMillions se partagent la palme des jeux les plus appréciés (62% des joueurs), suivis du Swiss Loto (49%). Près de la moitié des nouveaux joueurs découvrent les jeux de la Loterie Romande avec le Tribolo. Le Swiss Loto et l’EuroMillions attirent respectivement 16% et 10% des novices.

Des points de vente innovants

Avec 2’400 points de vente répartis sur une population de 2,2 millions d’habitants, la Loterie Romande assure une présence privilégiée auprès du public.

Son réseau de distribution est aussi l’un des plus modernes : tous les points de vente sont équipés de terminaux multifonctions à la fois conviviaux et performants. En mettant le numérique au service de ses points de vente, la Loterie Romande contribue à leur dynamisme.

Les kiosques, cafés et restaurants constituent l’essentiel du réseau, mais celui-ci est aussi composé d’autres types d’établissements tels les stations-service et les commerces de proximité. Cette diversité reflète la volonté de la Loterie Romande d’optimiser son réseau de distribution pour pouvoir répondre aux nouvelles habitudes de consommation tout en accompagnant les points de vente dans leur développement.

Soutenir l’économie locale

Les 2’400 points de vente de la Loterie Romande bénéficient d’une rémunération, sous forme de commissions pour la distribution des jeux. En 2020, celles-ci ont atteint CHF 70,1 millions, soit une somme conséquente réinjectée dans l’économie locale. Sans ces commissions – qui représentent en moyenne, pour chaque point de vente, CHF 30’000.- par an – nombre de commerces de proximité éprouveraient des difficultés à survivre.

Les activités de la Loterie Romande contribuent ainsi à dynamiser la vie économique et sociale dans les régions urbaines et les villages. Ces activités génèrent, selon des estimations, entre 1’200 et 1’400 emplois indirects. La Loterie Romande est fière de cet apport ; elle continuera à moderniser son réseau de distribution physique et à soigner la collaboration avec tous ses partenaires.

Une aide exceptionnelle de CHF 3,5 millions pour soutenir plus de 800 cafés et restaurants

Depuis plusieurs mois, les cafés et les restaurants sont particulièrement exposés aux conséquences économiques de la crise sanitaire. Face à cette situation inédite et critique pour de nombreux établissements, la Loterie Romande a décidé d’accorder une aide exceptionnelle aux cafés et aux restaurants qui proposent ses jeux. Pour soutenir ce secteur essentiel du réseau de vente, CHF 3,5 millions ont été distribués cette année à plus de 800 cafés et restaurants lors de la réouverture au printemps 2021. Avec cette action solidaire, la Loterie Romande exprime tout son soutien à ses partenaires de vente du secteur HoReCa, qui représentent un tiers du réseau de distribution des jeux.

« La Loterie Romande est un partenaire indispensable que je remercie pour sa solidarité. »

Maria Leite Magalhães Coutinho
Café-restaurant Chez Bela, Genève

Nombre de points de vente par canton
2400
points de vente
70.1
millions de commissions sur les ventes
versées aux dépositaires (CHF)
En considérant l'ensemble de la population adulte romande…
67%
sont des joueurs de la Loterie Romande
79%
jugent la Loterie Romande sympathique
72%
la jugent digne de confiance.

Source : sondage Baroloro 2020

Une année riche en faits marquants

Dans le contexte particulier de 2020, la Loterie Romande a adapté ses activités dans les points de vente qui sont restés ouverts. Pour accompagner les nouveaux usages, elle a continué à innover, en développant notamment le canal digital.

JOUEZSPORT tient la forme

En raison de la situation sanitaire, qui a entraîné l’annulation ou le report de nombreuses compétitions, le calendrier sportif de l’année 2020 a été grandement affecté. En dépit de ces circonstances, les parieurs romands sont restés fidèles à JOUEZSPORT, dont les ventes continuent à croître. L’évolution de JOUEZSPORT démontre que cette offre moderne permet de répondre aux attentes des parieurs en proposant désormais un plus grand nombre de types de paris et d’évènements sportifs, tout en respectant les critères qui visent à protéger le sport contre la manipulation des compétitions.

Le succès grandissant de JOUEZSPORT se décline aussi bien dans le réseau physique que sur la plateforme de jeux en ligne. L’application mobile permettant de simplifier la prise de paris dans les points de vente continue à être très appréciée des joueurs, qui disposent aussi d’une application pour parier en ligne. L’année 2021 s’annonce sous de très bons auspices grâce à un calendrier riche en grands rendez-vous sportifs.

Des jeux en ligne toujours plus dynamiques

La plateforme de jeux en ligne de la Loterie Romande, qui permet aux joueurs de placer leurs enjeux sur tous les supports (ordinateurs, smartphones ou tablettes), a continué d’évoluer en 2020, avec une progression du nombre de joueurs inscrits. Les ventes sur le canal digital ont augmenté de 40% l’an dernier. La situation sanitaire a naturellement contribué à favoriser le jeu en ligne, mais le succès de la plateforme est également dû au lancement des paris sportifs en direct et à la diversité des billets à gratter proposés. La gamme digitale des jeux instantanés compte désormais plus de trente billets différents.

Le dynamisme de la plateforme se reflète à travers des chiffres en croissance : 20% des grilles Swiss Loto ainsi que 16% des grilles EuroMillions sont désormais validées sur Internet. De nouvelles applications mobiles ont également été lancées en 2020, notamment pour les paris sportifs JOUEZSPORT et les paris hippiques du PMU. Grâce à la fidélité des joueurs, la part de marché des jeux en ligne a atteint 12% en 2020.

Vibrer au rythme des paris en direct

Depuis le 4 juin 2020, la Loterie Romande offre, sur sa plateforme de jeux en ligne, la possibilité de parier en direct, c’est-à-dire pendant l’événement sportif (live betting). Cette nouvelle manière de parier apporte des émotions supplémentaires à des joueurs toujours plus connectés, désireux de vibrer davantage pour leur sport favori et d’avoir un rapport plus interactif avec l’événement. Avec le live betting, la Loterie Romande poursuit le développement de son offre de paris sportifs JOUEZSPORT, mais avec la préoccupation constante d’offrir aux parieurs romands un environnement de jeu à la fois fiable, sécurisé et socialement responsable.

26 millionnaires au Swiss Loto

Grâce au Swiss Loto, 26 joueurs sont devenus millionnaires en 2020. Quatre chanceux ont décroché le jackpot, 18 personnes ont remporté un million de francs en cochant les six bons numéros (2e rang de gain) et, grâce au jeu additionnel du Joker, quatre autres personnes ont gagné un montant à sept chiffres. L’ensemble des gains remportés en 2020 par les joueurs du Swiss Loto se monte à CHF 206 millions.

Le gain record du jeu est de CHF 48,6 millions ; il a été remporté en août 2014. Le 17 décembre 2016, trois personnes se sont partagé la cagnotte record de CHF 70 millions.

En 2020, le Swiss Loto, appelé autrefois la « Loterie Suisse à numéros », a célébré ses 50 ans. Depuis sa création (1970) jusqu’à fin 2020, le célèbre jeu de tirage a fait 990 millionnaires.

Gain record à l’EuroMillions

En 2020, l’EuroMillions a atteint de nouveaux sommets : le jackpot record du jeu, € 200 millions, soit CHF 217 millions, a été remporté, en France, le 11 décembre 2020.

Depuis sa création (2004) jusqu’à fin 2020, l’EuroMillions a permis à 55 joueurs de devenir millionnaires en Suisse.

32 nouveaux billets à gratter

En janvier 2020, la Loterie Romande a lancé un nouveau concept de jeu qui remporte un francs succès. Comme son nom l’indique, 50 ou 100 contient exclusivement des lots de CHF 50.- et CHF 100.-.

Avec Loto Party, sorti en octobre 2020, la Loterie Romande a innové en lançant son premier jeu de société à gratter. Proposé en série limitée de 20’000 boîtes, ce jeu coloré et divertissant promet d’animer les soirées en amis. Au vu du succès rencontré, une réédition est prévue.

  • Deluxe (CHF 25.-) : avec au total plus de CHF 18 millions à gagner, ce billet somptueux offre la possibilité d’accéder à un monde de privilèges.
  • Fusion (CHF 15.–) : un jeu de chiffres à aligner qui propose pas moins de 12 grilles et jusqu’à 15 gains possibles.
  • Célébration (CHF 30.–) : dans un univers festif, entre lettres, chiffres et symboles, ce billet réunit 5 jeux en 1, avec un million de francs à la clé.
  • Ananas (CHF 5.–) : un billet aux saveurs de l’été pour faire le plein de vitamines et tenter de gagner jusqu’à CHF 50’000.–.
  • Paradise (CHF 10.–) : grâce à ses symboles paradisiaques à gratter, un jeu qui fait rêver avec un gros lot de CHF 200’000.–.

La Loterie Romande sur les réseaux sociaux

En 2020, la Loterie Romande a continué de développer avec succès sa présence sur les réseaux sociaux à l’aide de nombreux contenus de marque, centrés principalement sur les associations bénéficiaires des contributions de la Loterie Romande. Toute une série de posts à la fois informatifs, ludiques et interactifs sont ainsi élaborés et partagés sur les réseaux sociaux. Sont également proposés de nombreux concours, de même que divers contenus participatifs invitent à la découverte des associations culturelles et sociales actives en Suisse romande.

Construire ensemble

Consciente de sa responsabilité sociale et des enjeux liés à son activité, la Loterie Romande entretient des échanges nourris et constructifs avec l’ensemble de ses parties prenantes. Ce dialogue permanent est fondé sur des principes d’éthique, de solidarité et de transparence.

Protection des données

La Loterie Romande accorde une importance toute particulière à la protection des données et dispose d’un conseiller externe chevronné dans ce domaine. Depuis 2012, Me Charles Joye, docteur en droit et avocat au barreau, assure en toute indépendance des fonctions d’assistance et de contrôle. En conformité avec la Loi fédérale sur la protection des données, il surveille l’application des prescriptions dans ce domaine. Il a aussi pour mission de conseiller le personnel et de superviser les projets impliquant des traitements de données.

« Les technologies de l'information et le droit de la protection des données évoluent. La Loterie Romande y prête une attention constante. »

Charles Joye
Avocat

Joueurs

Plus de 60% des Romands prennent régulièrement part aux jeux de la Loterie Romande

Attentes envers la Loterie Romande

Opérateur responsable proposant des jeux distrayants avec une répartition des lots encadrée

Distribution de la totalité du bénéfice net à l’utilité publique

Jeux sécurisés et fiables

Attentes de la Loterie Romande

« Que le jeu reste un jeu ! »

Projets ou programmes

Enquête annuelle sur les caractéristiques et goûts des joueurs

Programme de mesures sociales de protection des joueurs, appliqué avec rigueur

Directive Marketing et Publicité incluant les obligations de protection des joueurs découlant de la loi

Anonymat garanti des gagnants, accompagnement si souhaité 

Mécanismes de dialogue

Informations dans les points de vente

Plans des lots et règlements disponibles sur www.loro.ch

Limite d’âge de 18 ans mentionnée sur les billets, jeux, bornes, etc.

Bénéficiaires

Totalité du bénéfice net distribuée via les organes de répartition

Attentes envers la Loterie Romande

Près de CHF 600’000.- distribués chaque jour

Attentes de la Loterie Romande

Que les projets soutenus (environ 3’000 par an) soient menés à terme

Projets ou programmes

www.entraide.ch

Mécanismes de dialogue

Interviews, vidéos pour le rapport annuel

Partage de contenus sur les réseaux sociaux

Collaborateurs

254 collaborateurs

Attentes envers la Loterie Romande

Employeur fiable, motivant et formateur

Acteur éthique et responsable

Attentes de la Loterie Romande

Employés satisfaits et motivés, conscients de leurs responsabilités

Projets ou programmes

Formations continues

Enquêtes de satisfaction

Actions de santé publique

Programme pour les apprentis

Plan de relève

Evaluations annuelles avec définition d’objectifs personnalisés

Intégration professionnelle

Mécanismes de dialogue

Informations quotidiennes sur Intranet

Séances internes

Forums semestriels

Charte d’entreprise, mise en évidence sur différents supports

Dépositaires

2400 dépositaires répartis dans les six cantons romands

Attentes envers la Loterie Romande

Apport financier en adéquation avec les efforts fournis

Produits attractifs et sécurisés

Appuis marketing

Formations

Dialogue constant

Attentes de la Loterie Romande

Partenaires au comportement responsable, respectant les prescriptions mises en place

Projets ou programmes

Formations sur les jeux et le Jeu Responsable, en particulier par rapport à la protection des mineurs

Programmes de motivation

Formations sécurité

Mécanismes de dialogue

Journal des dépositaires

Informations via les
conseillers de vente

Séances de formation pour les dépositaires

Fournisseurs

Partenaires externes, fournisseurs de biens et services

Attentes envers la Loterie Romande

Relation commerciale fiable

Attentes de la Loterie Romande

Partenariat à long terme tenant compte des aspects commerciaux et sociaux

Indépendance financière vis-à-vis de la Loterie Romande 

Projets ou programmes

Signature de la Directive Marketing et Publicité (qui fixe un cadre de référence pour les campagnes publicitaires et la conception des jeux)

Contrat avec mention des obligations en matière de Jeu Responsable notamment

Mécanismes de dialogue

Communication entre les équipes concernées

Rencontres régulières, échanges multiples sur l’actualité de l’entreprise, notamment dans le cadre des Grands Comptes (Key Account)

Partenaires

Institutions (Swisslos, Société du Sport-Toto) et organisations faîtières (EL, WLA), membres de la communauté des loteries

Attentes envers la Loterie Romande

Collaboration fiable

Dialogue constant

Attentes de la Loterie Romande

Echanges nourris et constructifs, autour de la défense des intérêts communs

Projets ou programmes

Jeux exploités en commun

Communication sur l’actualité du secteur des loteries et paris

Etablissement de normes et de lignes directrices en matière de sécurité ou de Jeu Responsable

Conférences et séminaires

Mécanismes de dialogue

Contacts réguliers et multiples (téléphones, séances,
conférences)

Groupes de travail

Autorités

Conférence romande des membres de gouvernement concernés par les jeux d’argent (CRJA).

Conférence spécialisée des membres de gouvernement concernés par les jeux d’argent (CSJA)

Autorité intercantonale de surveillance des jeux d’argent (Gespa)

Attentes envers la Loterie Romande

Respect de la législation et règlements en vigueur

Jeux ne visant pas les mineurs ou autre public vulnérable et suivant une répartition des lots établie

Soutien à la communauté

Acteur responsable

Attentes de la Loterie Romande

Maintien de la mission des loteries au service de l’utilité publique, sous la surveillance des cantons

Projets ou programmes

Autorisation de tous les jeux avant leur mise sur le marché

Communication et rapports sur les mesures sociales de protection des joueurs

Rencontres régulières, échanges multiples

Mécanismes de dialogue

Séances mensuelles et contacts hebdomadaires

Groupes de travail

Groupes d’intérêt public

En charge de protéger les mineurs et les personnes vulnérables : chercheurs, corps médical, centres de soins, etc.

Attentes envers la Loterie Romande

Jeux développés en tenant compte de leurs analyses

Financement d’actions de prévention par le prélèvement de 0,5% du PBJ

Attentes de la Loterie Romande

Partenariat à long terme, basé sur des échanges constructifs et une collaboration efficace (formation des dépositaires en particulier)

Projets ou programmes

Formations (pour les collaborateurs et les dépositaires)

Séances régulières, partage d’expériences

Mise en évidence du numéro 0800 801 381 dans tous les points de vente

Mécanismes de dialogue

Contacts réguliers (conférences, séances, téléphones)

Groupes de travail

Garantir un environnement de jeu sain, fiable et sécurisé

La mission altruiste et solidaire de la Loterie Romande, qui met ses bénéfices au service de la communauté, implique de nombreuses obligations et le respect d’exigences légales particulièrement strictes. Dans ce contexte, la Loterie Romande applique avec détermination les meilleures normes de sécurité et de responsabilité sociale.

 ISO 27001

Depuis 2009, la Loterie Romande détient la certification ISO 27001, qui atteste des meilleures pratiques en matière de sécurité et de gestion des risques. Décernée pour une période de trois ans sur la base de critères stricts et mondialement reconnus, cette certification a été renouvelée avec succès en 2012, 2015 et 2018. Visant à assurer la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des informations au sens large, la norme ISO 27001 constitue un vrai gage de confiance entre l’entreprise, ses fournisseurs et l’ensemble des joueurs.

 WLA/SCS

Avec la certification WLA-SCS, la Loterie Romande détient une reconnaissance des plus élevées en matière de surveillance des processus. Etablis par la World Lottery Association (WLA), les Security Control Standards (SCS) mettent l’accent sur les risques spécifiques au secteur des loteries. La certification associée à ces standards exigeants nécessite de répondre préalablement à la norme ISO 27001 et impose un contrôle rigoureux et permanent de la sécurité des opérations de jeux.

 Une gestion performante des données et de l’information

Avec la volonté d’être exemplaire en matière de gouvernance, la Loterie Romande a mis en place un Système de Management de la Sécurité de l’Information (SMSI) structuré et performant. Son champ d’application couvre l’ensemble des collaborateurs, des locaux, des équipements informatiques et des données numériques ou sur supports papier.

La Loterie Romande s’est également dotée d’un Système de Contrôle Interne (SCI) apportant assistance au pilotage de l’entreprise. Cet outil d’information assure une gestion optimale des risques financiers. Il permet ainsi de garantir aux instances dirigeantes et aux organes de contrôle la fiabilité et l’intégralité des états financiers.

 Réévaluation continue
 des risques

Dans le cadre d’un processus d’amélioration continue destiné à augmenter l’efficience de l’entreprise, la Loterie Romande applique une méthodologie de gestion des risques adaptée à son environnement particulier. Celle-ci prend en considération l’ensemble de la chaîne de production et d’exploitation des jeux ainsi que tous les services et départements, incluant le contrôle des fournisseurs et l’analyse des risques financiers. 

 Standards Européens de Jeu Responsable

Les Standards Européens de Jeu Responsable ont été édités dès 2007 par l’association des loteries européennes, European Lotteries (EL). Elaborés par un groupe de travail spécialisé, auquel participe la Loterie Romande, ces standards décrivent en dix points-clés les devoirs des sociétés de loterie vis-à-vis des joueurs dans une perspective de prévention du jeu excessif.

Les règles de conduite associées à ces standards sont strictes : les signataires s’engagent à suivre un long processus de certification qui doit être confirmé tous les trois ans. Parmi la cinquantaine d’opérateurs ayant ratifié ces standards, la Loterie Romande est l’une des premières à en avoir obtenu la certification. Celle-ci a été renouvelée avec succès en 2012, 2015 et 2018. Un audit intermédiaire a été réalisé avec succès en octobre 2020.

www.european-lotteries.org

 WLA Responsible Gaming Principles

À l’échelle mondiale, la World Lottery Association édicte également des standards destinés à promouvoir activement les principes du jeu responsable. Ces World Responsible Gaming Principles ont été signés par la Loterie Romande en 2007 déjà. L’entreprise attache une grande importance à les respecter. Elle est fière d’avoir obtenu le plus haut niveau de la certification en 2012 (niveau 4) et d’avoir maintenu cette excellence suite aux recertifications effectuées en 2015 et 2018.

www.world-lotteries.org

 Directive Marketing et Publicité

Les activités marketing de la Loterie Romande répondent elles aussi à des critères stricts en matière de responsabilité sociale. Ceux-ci ont été formalisés dès 2008 dans un code de conduite s’alignant sur les Standards Européens de Jeu Responsable. Depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur les jeux d’argent (LJAr) au 1er janvier 2019, ce code de conduite est devenu une « directive » incluant les nouvelles obligations de protection des joueurs découlant de la loi.

Cette directive fixe un cadre de référence pour les campagnes publicitaires, mais aussi pour la conception des jeux. Elle garantit que la réalisation et la diffusion des messages promotionnels sont effectuées selon une éthique stricte et socialement responsable. Tous les fournisseurs de la Loterie Romande doivent signer cette directive et s’engagent ainsi à l’appliquer.

Certifications RH

La Loterie Romande dispose également de certifications reconnues dans le cadre de sa gestion des ressources humaines qui favorise l’innovation et la diversité. Depuis 2019, la Loterie Romande dispose de la distinction complète « Friendly Work Space » qui récompense les entreprises les plus actives en matière de gestion de la santé au travail.

En 2020, elle a obtenu la certification EQUAL-SALARY qui témoigne de son engagement en faveur du principe de l’égalité salariale (voir chapitre Ressources humaines).

Opinion externe concernant le projet mis en place à la Loterie Romande (LoRo) pour l’application de la Loi fédérale sur les jeux d’argent (LJAr)

1. Introduction

En ma qualité d’organe externe de la LoRo, j’ai été mandaté à plusieurs reprises afin de rendre compte de la situation et de donner une opinion pour le Conseil d’administration sur la mise en œuvre du projet LJAr.

Mes mandats ont donc couvert les périodes de conceptualisation, de mise en œuvre enfin celle liée à la surveillance/conformité actuelle. Ils ont fait l’objet de rapports circonstanciés.

2. LJAr, les dispositions légales qui sont au cœur du dispositif de surveillance

Synthèse
1 Est puni quiconque, intentionnellement :

  • Exploite, organise ou met à disposition d’autres jeux d’argent sans être titulaire des autorisations nécessaires ;
  • Fait de la publicité pour des jeux d’argent non autorisés en Suisse ;
  • Fait de la publicité pour des jeux d’argent autorisés à destination des mineurs ou des personnes frappées d’une exclusion ;
  • Autorise à jouer une personne qui n’a pas atteint l’âge légal prévu ou lui verse des gains excédant la valeur seuil prévue ;
  • Fait en sorte que les bénéfices nets qui doivent être affectés à des buts d’utilité publique ne soient pas intégralement déclarés ;
  • Manque aux obligations de diligence en matière de lutte contre le blanchiment d’argent prévues ;
  • N’obtempère pas à une injection de l’autorité compétente le sommant de rétablir l’ordre légal ou de supprimer des irrégularités ;
  • Revend des participations à des loteries ou à des paris sportifs à des fins commerciales sans le consentement de l’exploitant.

2 La tentative et la complicité sont aussi punissables.

A cela s’ajoute qu’il convient de prendre encore en considération les domaines suivants qui sont prévus par la loi : Conditions d’autorisation d’exploitant, programme de mesures sociales (comprenant la protection des joueurs contre le jeu excessif) et de mesures de sécurité, information (par ex : risques du jeu, possibilité d’autocontrôle et d’exclusions, auto-évaluation, aides aux personnes dépendantes), lutte contre le blanchiment d’argent, et mesures supplémentaires pour les jeux en ligne.

Face à ces enjeux, la LoRo a donc mis en place une gestion de projet afin d’avoir une organisation qui doit permettre de respecter l’ensemble des dispositions légales.

3. Phase de conceptualisation du projet entre 2018 et 2019

Cette phase est extrêmement importante, car elle constitue le socle du projet. Il s’agit donc de bien couvrir le périmètre concerné. Plusieurs avis de droit ont été sollicités afin de bien interpréter la portée de certains articles. Une gouvernance et une gestion de projet ont été mises en place. Les cahiers des charges ont été modifiés en indiquant les responsabilités transversales de chacune et chacun. Les besoins de renforcement liés au jeu responsable et à la sécurité ont également été pris en considération. Toute l’entreprise a été impliquée. Un plan stratégique 2018-2020, sous la responsabilité du Directeur général, validé et surveillé par le Conseil d’administration, a été élaboré. Il montre clairement l’importance que revêt cette nouvelle loi pour l’ensemble des organes de la LoRo. Des indicateurs de suivi du plan stratégique ont été mis en place afin de ramener régulièrement l’information au Conseil d’administration.

La gestion du projet a été confiée à Dr. Lea Meyer qui a toutes les compétences requises.

Conclusions
Je peux affirmer que la phase de conceptualisation a permis d’identifier les risques, les suivre et les gérer. Tous les organes ont été impliqués et les compétences nécessaires ont été réunies pour faire de ce projet un succès.

4. Phase de mise en œuvre du projet de 2019 à 2020

Le projet fait l’objet d’un suivi permanent (domaines, risques, mesures, responsabilités) et il est rapporté toutes les semaines aux séances de direction, si des points doivent être abordés.

Des groupes de travail ont été établis et ils ont pu mener des actions concrètes, par exemple dans les domaines : lutte contre le blanchiment d’argent, exploitation des jeux, contrôle d’âge, jeu responsable. De plus, d’autres actions ont été effectuées comme : formation et sensibilisation (formation aux collaborateurs(trices), lettre de sensibilisation), revues des procédures existantes, nouveau règlement des jeux au travers de la plateforme internet qui est disponible sur le site (la nouvelle plateforme en ligne tient compte du contrôle de l’âge et du domicile), revues des points de vente (fermeture de 6 points de vente, revue du matériel publicitaire, courrier aux dépositaires, revue des contrats dépositaire, formation auprès des conseillers de vente et des dépositaires), mise en place de la carte Loterie électronique liée à l’empreinte digitale, décision du contrôle d’âge et nouvelle Directive Marketing et Publicité.

La LoRo utilise également 2 bases de données (VETO qui concerne les mesures d’exclusion prises par les casinos et loteries et CRIF qui analyse les données via des algorithmes). Une organisation LBA a été mise également en place et est supportée par des directives internes. Il y a eu un contact régulier avec la GESPA, contact qui a permis, au fil de l’eau, de régler et anticiper bien des points et problèmes. Pendant cette phase, un grand travail de mise en conformité a été effectué via des alertes et des contrôles. Ce qui a abouti à des mesures organisationnelles (exclusions, nettoyage de comptes, compléments d’informations demandés aux joueurs, repérage précoce de clients à risques).

Conclusions
Je peux affirmer que la phase de mise en œuvre a été concrète et respecte les dispositions légales de la nouvelle loi. Tout ce qui a été prévu lors de la phase de conceptualisation a été fait. Cette phase s’est finalisée par l’envoi du dossier d’autorisation d’exploitant.

5. Autorisation d’exploitant obtenue en juin 2020

Elle a été délivrée en juin 2020 et permet donc à la LoRo d’exploiter des jeux de grande envergure.

6. Phase de surveillance et conformité, période 2021

L’organisation est maintenant opérationnelle. Tous les collaborateurs(trices) sont concernés. Une vision et des principes de conformité ont été fixés, à savoir : vers une conformité durable, orientée par les risques, suivie d’audits et d’évaluations régulières.

Afin de veiller à cette conformité, les différents domaines de suivi des risques et des mesures sont observés sous 4 axes : 1. prévention, 2. évaluation, 3. contrôles, 4. reporting.

Sous l’angle des rapports périodiques, le Conseil d’administration est également concerné via le plan stratégique et un rapport annuel de conformité. Un plan stratégique 2021-2025 a été établi et couvre naturellement la surveillance et le suivi des dispositions de cette nouvelle loi. L’année 2021 est la première de l’entrée en vigueur complète de la LJAr. Ce plan prévoit de pérenniser l’implémentation des évolutions qui découlent de la mise en œuvre de la LJAr et de renforcer et opérationnaliser le corpus de mesures de lutte et de prévention contre le jeu des mineurs et le jeu excessif. Des objectifs clairs ainsi que des indicateurs de suivi ont été fixés.

La communication avec la GESPA suite à l’autorisation d’exploitant est également en place (fournir des données utiles, annoncer le PBJ de tous les jeux en vue du calcul de la taxe sur le jeu excessif, rendre compte de ce qui se met en œuvre et, enfin, présenter un rapport sur l’efficacité des mesures de protection contre le jeu excessif).

Conclusions
Pour cette 1ère année d’entrée en vigueur de la loi, toutes les conditions de surveillance de la conformité et des objectifs sont en place.

Tout le monde est impliqué dans l’organisation et cette approche participative va permettre d’améliorer constamment l’organisation actuelle. Le succès de ce projet repose sur une anticipation déjà en 2018, sur une démarche participative, une gestion de projet rigoureuse et professionnelle, sur une vision claire et enfin sur une implication de tous les organes de la LoRo.

Je tiens à remercier tous les collaborateurs(trices) concernés ainsi que le Conseil d’administration de la LoRo pour leur collaboration.

Pierre-Alain Cardinaux
Auditeur externe

Lausanne, le 30 mars 2021

100% des bénéfices distribués

L’intégralité des bénéfices de la Loterie Romande est distribuée à des milliers d’institutions d’utilité publique via les Organes cantonaux de répartition. Ces contributions sont consacrées au soutien de l’action sociale, la culture, le sport, l’éducation ou l’environnement dans les six cantons romands.

Une mission altruiste et solidaire

Chaque jour, la Loterie Romande distribue près de CHF 600’000.- à des projets en faveur de la communauté. Des milliers d’institutions à but non lucratif, actives dans les domaines les plus variés, bénéficient de ce soutien.

La Loi fédérale sur les jeux d’argent (LJAr) et les nouvelles conventions intercantonales entrées en vigueur le 1er janvier 2021 règlent l’affectation des bénéfices à des buts d’utilité publique. Afin de tenir compte des changements législatifs, des nouveaux statuts de la Loterie Romande sont entrés en vigueur le 1er janvier 2021.

Après prélèvement des parts destinées au sport national et à la Fédération suisse des courses de chevaux (FSCC), les bénéfices se répartissent de la manière suivante selon les nouveaux statuts :

  • 85% aux Organes cantonaux de répartition (action sociale, culture, éducation, environnement, etc.).
  • 15% au sport (Organes cantonaux de répartition du sport).

Les Organes cantonaux de répartition

Indépendants de l’exploitation des jeux, les Organes cantonaux de répartition ont la mission de distribuer dans les six cantons romands (Vaud, Fribourg, Valais, Neuchâtel, Genève et Jura) la part de bénéfice qui leur revient.

Ces Organes attribuent leur soutien, selon des critères transparents et définis dans la Convention romande sur les jeux d’argent (CORJA), à une multitude de projets répondant aux critères.

La part confiée à chacun des Organes est calculée en fonction de la population du canton (pour une moitié) et du produit brut des jeux (PBJ) qui y est réalisé (pour l’autre moitié). En vertu de la CORJA, une partie des contributions, limitée à 30% du bénéfice à répartir, peut être attribuée directement par le Conseil d’État ou par un service de l’État.

En 2020, près de 3’000 associations, institutions ou fondations ont bénéficié de contributions de la part des Organes de répartition. Ces soutiens se répartissent entre huit domaines différents (voir graphiques ci-dessous).

Soutenir le sport

Le montant alloué au sport cantonal – soit 15% du bénéfice – est distribué via les Organes de répartition du sport. Il sert à soutenir le sport amateur et populaire dans les six cantons romands et permet de contribuer au financement des infrastructures, de la relève et des manifestations locales.

Répartitions intercantonales

Des contributions spécifiques, qualifiées d’«attributions romandes», sont allouées à des organisations exerçant leur activité d’intérêt public dans la majorité des cantons romands ou dont le rayonnement intercantonal est reconnu.

La Conférence des Présidents des Organes de Répartition (CPOR), composée du président de chaque délégation cantonale, et la Conférence des Présidents des Organes de Répartition du sport (CPORS), composée du président de chacun des six organes cantonaux de répartition du sport, sont chargées d’examiner les demandes de soutien.

Les décisions sont ratifiées par l’ensemble des six organes de répartition représentés à la CPOR et à la CPORS. Les montants octroyés par la CPOR, qui représentent au maximum 10% du bénéfice disponible, sont financés par les Organes cantonaux au prorata du nombre d’habitants. Pour la CPORS, le total des attributions romandes et nationales ne peut excéder 5% du montant total mis à disposition des organes de répartition du sport.

Qui peut être bénéficiaire ?

Les bénéfices de la Loterie Romande sont destinés aux associations, fondations ou institutions sans but lucratif. Les contributions doivent permettre de réaliser un projet d’utilité publique ne découlant pas d’obligations légales des collectivités (Confédération, cantons, communes).

www.entraide.ch

« L’entraide, la recherche, l’éducation, la culture et le sport sont autant de secteurs essentiels de notre société soutenus par la Loterie Romande. »

Jean-Paul Monney
Président de la Conférence des présidents des Organes de répartition en 2020

Répartitions cantonales 2020
en CHF
Vaud 28% 38’139’600.–
Fribourg 14% 19’152’190.–
Valais 15% 20’402’610.-
Neuchâtel 9% 12’845’350.–
Genève 23% 31’155’300.–
Jura 4% 5’660’787.–
Total cantons 127’355’837.–
Projets inter-cantonaux 7% 8’983’500.–
Total 136’339’337.–
Attributions par secteurs effectuées par les Organes de répartition en 2020
en CHF
Action sociale et personnes âgées 20% 26’552’432.–
Jeunesse et éducation 8% 11’505’248.–
Santé et handicap 6% 7’785’600.–
Culture 47% 64’760’298.–
Formation et recherche 2% 3’119’400.–
Conservation du patrimoine 6% 7’563’814.–
Environnement 2% 2’516’800.–
Promotion, tourisme et développement 9% 12’535’745.–
Total 136’339’337.–

Répartition des bénéfices 2020

à distribuer en 2021-2022 (en CHF)

Bénéficiaires

Les bénéfices de la Loterie Romande sont distribués à des milliers d’institutions à vocation sociale, culturelle, sportive ou environnementale. Les quelques portraits présentés ici illustrent l’importance et la diversité des activités soutenues.

Action sociale et personnes âgées

Œuvre suisse d’entraide ouvrière (Neuchâtel)

En s’implantant dans le canton de Neuchâtel, l’OSEO souhaitait développer des projets innovants répondant au contexte neuchâtelois. C’est dans cette optique que s’inscrivent les cours de français dans les parcs de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel.

Ces cours de français sont dispensés gratuitement en plein air pendant les mois de juillet et août. Ils ont lieu aux Jeunes-Rives à Neuchâtel et au parc du zoo du Bois du Petit-Château à La Chaux-de-Fonds. L’objectif est d’améliorer les compétences communicationnelles en français des participants, de renforcer leur confiance en eux et leur permettre d’être plus autonomes dans leur vie quotidienne.

Cette démarche visant à favoriser l’intégration s’adresse à toute personne non francophone. Ses initiateurs souhaitent également donner l’impulsion et l’envie aux participants de rejoindre un cours de français « classique » ou d’autres lieux d’apprentissage du français et de créer du lien entre les participants et avec les autres usagers du parc.

www.oseo-ne.ch

Jeunesse et éducation

Association Transforme (Genève)

Transforme est une association genevoise à but non lucratif créée en 2017. Elle a pour mission de concevoir, développer et coordonner des projets culturels en y associant les milieux de la formation, du social ou liés à l’écologie. Chaque année, en été, elle organise à Genève un festival pluridisciplinaire consacré à la culture hip-hop, mêlant artistes de la région et têtes d’affiches internationales.

L’association collabore étroitement avec les Centres de Formation Professionnelle (CFP) et les entreprises formatrices du Canton pour élaborer le festival, point d’orgue du programme annuel. Afin d’allier objectifs pédagogiques et projets artistiques, les apprenti·e·s sont encadré·e·s par leurs enseignant·e·s ou formateur·trice·s et l’équipe de Transforme. À la fois événement festif et projet engagé, Transforme donne une visibilité inédite aux métiers issus de l’apprentissage et la possibilité, pour les jeunes, de s’investir dans un projet culturel commun, stimulant et qui leur ressemble.

www.transforme-festival.ch

Santé et handicap

Association Transport Handicap (Valais)

L’association Transport Handicap propose un service de transport adapté favorisant l’autonomie, le maintien à domicile, ainsi que l’intégration des personnes à mobilité réduite. Elle a été fondée en 2003 par un père de famille qui était confronté aux problèmes liés aux déplacement et aux barrières posées par le handicap de ses enfants.

L’association s’adresse à toutes les personnes à mobilité réduite ne pouvant pas emprunter les transports publics de façon autonome. Son objectif est de permettre à ces personnes de maintenir une vie sociale et de leur garantir une certaine autonomie. Grâce à Transport Handicap, il leur est dès lors possible de se rendre non seulement chez le médecin, à l’hôpital, en foyer de jour, en école spécialisée ou en atelier d’occupation, mais également d’aller au restaurant, de sortir prendre un verre, de se rendre chez le coiffeur ou d’aller au cinéma, au même titre que les personnes valides.

www.transporthandicap.ch

Jeunesse et éducation

AstarPam Assoc. des Sympathisants au Théâtre et Amis Réguliers du Pré-aux-Moines (Vaud)

Année après année, depuis 1991, le théâtre Pré-aux-Moines, situé dans le complexe scolaire et communal du même nom, présente durant la saison culturelle qui s’étend d’octobre à mai, une quinzaine de spectacles en tous genres (danse, comédie, théâtre classique, musique…).

L’AstarPam, l’Association des Sympathisants du Théâtre et Amis Réguliers du Pré-aux-Moines soutient ce lieu des arts de la scène en contribuant notamment au maintien et au développement de la qualité des saisons du théâtre.

Forte de 200 membres, l’association a, depuis quelques années, mis l’accent sur la promotion du « festival du Pendrillon ». Celui-ci propose 4 à 5 concerts-spectacles étalés sur une même semaine, et dont le lieu est… la scène du théâtre, dotée d’une petite scène et pouvant accueillir une centaine de spectateurs dans une atmosphère particulière et originale. Le succès de ces spectacles est au rendez-vous et donne parfois lieu à des représentations supplémentaires pour accueillir davantage de spectateurs.

www.preauxmoines.ch

Formation et recherche

Centre CABI-Bioscience (Jura)

Les prairies fleuries du Jura recèlent des trésors de botanique et peuvent être de magnifiques réservoirs de biodiversité, mais sont menacées d’uniformisation et standardisation par l’utilisation de semences fleuries issues du commerce. Le projet du Centre for Agriculture and Bioscience International (CABI), en partenariat avec la Fondation Rurale Interjurassienne (FRI), permet de récolter des semences indigènes, génétiquement adaptées au site et composées de fleurs et graminées locales, et de les utiliser pour revitaliser les prairies extensives qui en ont besoin.

Le Centre Suisse de CABI, situé à Delémont, mène des recherches appliquées et met en œuvre des projets de consultance dans le domaine de l’agriculture et la gestion durable des ressources naturelles dans diverses régions du monde, y compris la Suisse. La FRI est le principal instrument du développement rural dans le Jura et le Jura bernois, avec un accent sur la formation et le conseil dans les domaines du développement rural.

www.cabi.org/switzerland

Patrimoine

Fondation du Musée de Charmey (Fribourg)

Le Musée Charmey est un musée régional avec un cycle d’expositions temporaires autour des arts appliqués et de la Vallée de la Jogne. Il a comme mission la protection et la conservation du patrimoine local. Son positionnement s’est affiné notamment dans le champ du paper art grâce à sa Triennale Internationale du Papier.

Créée en 1988, la Fondation du Musée de Charmey a pour objectif principal la gestion et l’administration des biens de la fondation et du Musée de Charmey. Elle encourage les jeunes talents actifs dans les arts appliqués et les beaux-arts, en transmettant et en partageant des compétences dans le milieu de la muséologie et en développant les pédagogies culturelles pour tous les publics.

En 2020 a eu lieu la dixième Triennale Internationale du Papier, qui a regroupé 74 œuvres de 72 artistes en provenance de 17 pays. Fondée en 1993 en collaboration avec l’artiste Viviane Fontaine, cette exposition reflète le large panorama du paper art contemporain.

www.musee-charmey.ch

Environnement

myblueplanet.ch (Suisse romande)

Myblueplanet est un mouvement de protection du climat qui développe des projets innovants avec lesquels les entreprises, les écoles et les organisations peuvent contribuer à la protection du climat.

Tout a commencé en 2006, lorsque le fondateur de Myblueplanet a vu le documentaire sur le climat « Une vérité qui dérange » avec Al Gore. Il a alors décidé de le projeter gratuitement dans tous les cinémas de Winterthur afin de sensibiliser la population à la protection du climat et l’encourager à agir. Myblueplanet a ensuite réalisé différentes actions et a notamment créé l’application « ClimateActions ». Cette application montre à travers différents défis comment chaque individu peut contribuer à la protection du climat au quotidien de manière ludique et amusante. Après avoir relevé un défi, les utilisateurs remportent des points climatiques permettant d’accéder au niveau suivant.

Grâce au soutien de la Loterie Romande, Myblueplanet a pu faire traduire l’application en français.

www.myblueplanet.ch

Dans le domaine du sport

Jeux olympiques de la jeunesse (Vaud)

Du 9 au 22 janvier 2020, Lausanne a vibré au rythme des exploits de jeunes athlètes venus du monde entier. Organisés au cœur de la capitale olympique, avec des sites répartis dans les cantons de Vaud, du Valais, des Grisons et en France voisine, les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont permis à 1’872 jeunes athlètes âgés de 15 à 18 ans de vivre leur premier grand événement sportif.

Un partenariat médiatique et financier inédit entre le Comité d’organisation, la Fondation « Fonds du sport vaudois » et les sites hôtes vaudois a permis à la population vaudoise de vivre une montée en puissance de cet événement tout au long de 2019 et le faire vivre ensuite quotidiennement durant les 14 jours de compétition sur divers écrans et plateformes numériques. « Lausanne 2020 » s’est aussi démarquée par sa volonté de limiter l’impact de l’événement sur l’environnement avec un accent particulier sur la mobilité douce. Près de 80% des participants ont ainsi choisi les transports publics pour se rendre sur le lieu des compétitions. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont ainsi créé un héritage riche et divers pour notre pays et sa population.

www.olympic.org/lausanne-2020

Dans le domaine du sport

Valterbimania Sports (Jura)

À l’origine de la Valterbimania, on retrouve un petit groupe d’amateurs de course à pied décidés à partager leur passion avec les habitants du village jurassien de Montsevelier et des environs. En 1976, ils inaugurent le « Tour du Val Terbi » sur un parcours vallonné de 10,3 kilomètres ; cette course séduit près de 200 curieux dès la première édition. Année après année, le « Tour du Val Terbi » gagne en popularité pour s’imposer comme une classique de la région. Au début des années 2000, une course de VTT baptisée « Valterbimania » s’ajoute au programme du week-end pour le plus grand plaisir des amateurs de sport.

2020 aurait dû être une année exceptionnelle pour le comité qui avait obtenu l’organisation des championnats suisses de VTT à Montsevelier. Si ces championnats n’ont pas pu avoir lieu en raison du contexte sanitaire, les organisateurs ont tout de même réussi à mettre sur pied la 45e édition de la course à pied « Tour du Val Terbi » au mois de septembre 2020.

www.valterbimania.ch

Dans le domaine du sport

Lena Volken (Valais)

À domicile ou presque, les jeunes skieurs suisses ont réussi une belle démonstration collective à l’occasion des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne organisés au mois de janvier 2020. Parmi les espoirs qui se sont révélés lors du grand événement, Lena Volken a brillé dans sa discipline favorite : le slalom. Sur la piste verglacée des Diablerets, la Valaisanne de 18 ans a conquis la médaille d’argent grâce à ses qualités techniques. Membre du cadre C de Swiss-Ski, la jeune skieuse est également montée sur les podiums des courses FIS d’Adelboden et de Lenzerheide l’an dernier. Ces excellents résultats lui ont valu les honneurs des Mérites sportifs valaisans qui récompensent chaque année les plus grands talents du canton.

Lena Volken entend profiter de cette dynamique positive pour franchir un cap dans sa carrière. Son grand objectif ? Rejoindre l’élite mondiale pour prendre le départ d’une course de Coupe du monde.